Tout sur l’entretien d’un couteau suisse

couteau suisse

Un couteau suisse, c’est l’outil pour toutes les situations. Seulement, il arrive qu’au fil du temps, votre fidèle compagnon s’use et se salisse. Pour limiter les dégâts, vous aurez besoin de l’entretenir souvent.

Le nettoyage

La propreté, c’est le secret pour avoir un couteau suisse qui dure longtemps. En effet, vous aurez besoin de nettoyer souvent le vôtre pour éviter que celui-ci ne s’abime. Parmi les ennemis de cet accessoire, il y a la rouille. Cette dernière s’installe lorsque le couteau suisse est placé dans un milieu humide, corrosif ou salin. Pour s’en débarrasser, d’astiquer énergiquement les composants de cet outil multifonction n’est pas indispensable. Il suffit de vous munir d’une tranche de pomme de terre ou d’oignon saupoudré de sucre en poudre. En frottant les outils de votre couteau suisse avec cet ensemble, vous enlèverez facilement leurs taches. Mis à part cela, la poussière peut bloquer le mécanisme d’un couteau suisse quand celui-ci n’est pas utilisé durant un certain moment. Pour que les charnières reprennent leur fonction, il est nécessaire de plonger le couteau suisse dans de l’eau tiède tout en ouvrant et en refermant lesdits outils. Pour plus d’efficacité, ajoutez du liquide vaisselle à l’eau.

Le séchage et l’huilage

Une fois avoir constaté que le couteau suisse s’ouvre facilement, il ne vous restera plus qu’à rincer et sécher le tout. Pour la partie séchage, un chiffon microfibre doux est requis. Avec ce dernier, vous allez nettoyer chaque outil. N’oubliez pas non plus de nettoyer l’intérieur et l’extérieur de la manche. Pour mieux sécher les recoins, vous pouvez aussi utiliser un coton-tige ou un sèche-cheveux. Quand votre outil multifonction sera sec, il sera certainement plus difficile à manipuler. Dans ce cas, vous aurez besoin de lubrifier l’ensemble. Pour ce faire, vous n’avez qu’à verser une goutte d’huile de types 3 en 1 entre le talon de la pièce concernée et le ressort. Veillez à ce que ce soit un produit à l’odeur et au goût neutre pour ne pas affecter les futurs aliments que vous couperez avec. Vérifiez également que celui-ci ait des propriétés anticorrosion.

L’affûtage

C’est bien connu, après des années de bons et loyaux services, la lame des couteaux suisses commence à s’émousser. De ce fait, pour que vous puissiez continuer à utiliser votre précieux outil, vous devez l’aiguiser de temps à autre. Pour ce faire une pierre à aiguiser, d’un fusil à aiguiser ou d’un affiloir de couteaux vous sera indispensable. Si votre choix se porte sur la pierre basique, veillez à tremper celle-ci dans de l’eau propre une dizaine de minutes. Pour les pierres en céramique, elles n’ont besoin que de 3 à 5 minutes de trempage. L’avantage avec ce type de pierre, c’est qu’il aiguise les lames plus rapidement. Quant au fusil à aiguiser, c’est un outil efficace et fiable pour affûter un couteau. Cela dit, l’employer peut être un peu compliqué pour les novices en la matière. Pour les débutants, un affiloir de couteau est plus conseillé. Cet accessoire est plus facile à manipuler.