Pourquoi s’orienter dans les études de santé?

réorientation paces

Les formations du domaine de la santé attirent chaque année de nombreux étudiants, et il n’y pas de quoi s’en étonner. En plus de présenter des avantages pouvant peser lourd dans le choix de ses propres études, elles demeurent diversifiées et ouvertes aux échecs ou aux réorientations.

Les études de santé : vers une situation professionnelle épanouissante

Faire de telles études, c’est d’abord l’assurance de trouver un emploi facilement. En effet, si il y a un seul secteur qui ne connaîtra jamais la crise, c’est bien celui qui traite l’ensemble des problèmes de santé des individus. Mais au-delà de la question du chômage, il y aussi celle de la quête de sens dans son métier. Dans une époque actuelle où se multiplient les démissions d’individus trouvant leur milieu professionnel inutile ou absurde, il faut bien comprendre qu’oeuvrer pour le premier besoin de l’être humain, la santé, est une chance. Par ailleurs, se destiner vers un métier médical ou paramédical, c’est se laisser le choix d’exercer à son compte (en libéral) ou de manière salariée, une grande opportunité pour ceux qui rêvent d’autonomie et d’indépendance. Enfin, tous les passionnés en sciences « dures » (physique, mathématiques, biologie, chimie etc.) trouveront leur bonheur tant ces disciplines occupent une place majeure dans les programmes, mais aussi dans l’exercice de métiers exigeant toujours de s’informer sur les nouveautés scientifiques qui les concernent.

La formation dominante : la Paces

La Première Année Communes aux Etudes de Santé (PACES) constitue la référence majeure des études de santé. Il s’agit de la première année du premier cycle des études en sciences médicales, qui, en cas de succès, débouche sur les études de médecine, de pharmacie, de sage-femme ou d’odontologie. La PACES, qui exige un rythme de travail très soutenu, n’est franchie que par un quart des étudiants en moyenne. Cette difficulté doit amener les étudiants à réfléchir les réorientations possibles ou tout simplement les autres formations de la santé.

Les autres formations de la santé

Beaucoup d’alternatives aux débouchés de la PACES se présentent à ceux qui désirent s’orienter vers la santé. Il convient de mentionner toutes les licences de sciences (biologie, mathématiques, physique, chimie, informatique), de STAPS (Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives), de sciences pour la santé ou d’ingénierie santé . Par ailleurs, on remarquera que les matières enseignées durant la PACES prédisposent les étudiants à être admis dans les écoles d’ingénieurs. Quant à ceux qui préfèrent les filières courtes, l’université offre des formations de BTS ou de DUT dans plusieurs disciplines scientifiques comme comme le génie biologique, le génie mécanique, l’informatique ou encore l’environnement. Enfin, pour ceux qui auraient une idée plus spécifique du métier qu’il souhaitent exercer, plusieurs écoles spécialisées comme l’Institut Supérieur d’Optique ou l’Institut Franco-Européen de Chiropraxie, entre autres, sont envisageables proposent des formations après la PACES, notamment pour ceux qui souhaitent se réorienter.

En définitive, il faut bien comprendre que si le domaine de la santé constitue vraiment votre objectif, l’enseignement supérieur français vous donner toujours un moyen d’y parvenir.