Réglementation en matière d’électricité industrielle

Installation electrique

De nombreuses normes régissent les installations électriques industrielles afin d’éviter tout désagrément comme une surcharge ou un incendie. Il existe en effet des normes françaises mais également des normes européennes et internationales. Zoom sur la réglementation en matière d’électricité industrielle.

Les normes électriques françaises

          NF C 15-100 : la norme régissant la basse tension

La norme française NF C 15-100 concerne les installations électriques basse tension, soit    jusqu’à 1000 volts en courant alternatif et 1500 en courant continu. Régulièrement mise à jour,    elle assure la protection des biens et des personnes et s’adapte aux nouvelles techniques    d’installation électrique. Elle s’applique notamment aux bâtiments neufs et anciens, qu’il            s’agisse de bâtiment à usage personnel ou bâtiment industriel.

          NF C 13-100 et NF C 13-200 : pour la haute tension

Les normes NF C 13-100 et NF C 13-200 régissent les conditions d’installation électrique à     haute tension, soit au-delà de 1000 volts en alternatif. Cela concerne le domaine haute tension A        (HTA) et moyenne tension (MT) ainsi que le domaine de la haute tension B (HTB).

Normes électriques européennes : marquage CE

Le marquage CE de produits électriques repose sur des directives européennes en matière de sécurité électrique. Ce label garantit la sécurité et la conformité électrique des installations, il s’agit de la Directive Basse Tension (DBT), mais également la compatibilité entre les divers appareils et équipements électriques, il s’agit de la Directive Compatibilité Électromagnétique (CEM).

Normes électriques internationales : normes CEI

La CEI (Commission Électrotechnique Internationale) régit le domaine de l’électricité au niveau mondial. Les normes CEI sont établies par un groupe de personnes composé de constructeurs, d’utilisateurs ou encore d’étudiants spécialisés dans le domaine de l’électricité. Ces normes assurent la qualité des produits et contribuent à la sécurité de ceux qui les utilisent. Elles concernent notamment du matériel volumineux (ex : alternateurs) comme du petit matériel (ex : lampes).

Contrôle des installations électriques industrielles

            Le certificat de contrôle des installations électriques Q18

Le certificat Q18 permet d’évaluer les risques d’incendie dans une entreprise ou un bâtiment     ouvert au public. Le compte-rendu de ce certificat est parfois demandé par certaines sociétés       d’assurance, afin de s’assurer de la conformité des équipements. Ce certificat est délivré suite à un contrôle satisfaisant du CNPP (Centre national de Prévention et de Protection).

           Le certificat Q19 et la thermographie infrarouge

Tout comme le Q18, le certificat Q19 est délivré à l’issue d’un contrôle du CNPP. La vérification de l’équipement électrique se fait par thermographie infrarouge. Ce contrôle permet de s’assurer qu’aucun appareil ne surchauffe et se fait en général une fois par an. Elle se fait par le biais d’un compte-rendu détaillé accompagné de photographies de l’état des équipements.

           Le Comité National pour la Sécurité des Usagers de l’Électricité

Enfin, le Consuel est une association représentant le Comité National pour la Sécurité des    Usagers de l’Électricité. Cette association assure la conformité des installations électriques nouvelles ou en réfection. Il s’agit d’un certificat de conformité obligatoire pour effectuer une     installation électrique.

Faciliter ses démarches en faisant appel à une entreprise spécialisée

Concernant la vérification des installations électriques industrielles, il est possible de faire appel à une société chargée d’effectuer un contrôle global de vos installations. À savoir, le Q18, Q19, Consuel ou encore la vérification initiale ou périodique.