Les structures cognitives dans le changement organisationnel

devenir une entreprise apprenante

La capacité d’une entreprise à modifier continuellement sa stratégie dépend fortement de la mesure dans laquelle la direction générale est capable de reconnaître les tendances, de prendre des décisions et de mettre réellement en œuvre les changements.

Les  » Capacités dynamiques  » sont la capacité des entreprises à remettre en question en permanence leur propre orientation stratégique et à l’adapter aux conditions environnementales changeantes. Selon le célèbre chercheur en gestion David Teece, les capacités dynamiques se composent de trois éléments :

    • détecter, percevoir et reconnaître les opportunités stratégiques dans l’environnement commercial;
    • saisir, prendre des décisions stratégiques;
    • transformer, adapter les compétences et les ressources pour mettre en œuvre le changement;

Ces dernières années, l’importance des dirigeants pour les capacités dynamiques est devenue de plus en plus évidente. En plus des facteurs psychologiques tels que le style de leadership et l’appétit pour le risque, les processus cognitifs des dirigeants jouent un rôle clé dans leur capacité à changer .

Détection : Reconnaître les changements

Afin de reconnaître les tendances de l’environnement de l’entreprise, celles-ci doivent d’abord être perçues par la direction générale. Le processus cognitif de la perception est basé sur la reconnaissance des schémas et est fortement influencé par les connaissances et expériences antérieures. Par exemple, les nouvelles technologies ne peuvent être identifiées que si l’on sait quelles technologies sont déjà utilisées. La perception dépend aussi fortement de ce sur quoi une personne concentre son attention : Si, par exemple, vous ne recherchez que de nouvelles technologies possibles, vous risquez de « négliger » les demandes récurrentes des clients.

Saisir : Options d’utilisation

Choisir une option stratégique peut être « vital » pour l’entreprise. L’exemple le plus connu est celui de Kodak, un pionnier de la photographie analogique qui s’est opposé aux technologies numériques, ce qui a finalement conduit à l’insolvabilité de l’entreprise. Cependant, la saisie est une décision complexe dans un contexte d’incertitude, où il n’est pas clair à l’avance quelle option est la meilleure ou la pire. Afin de pouvoir évaluer différentes options, de nombreuses composantes (développements sociaux, modèle économique, etc.) doivent généralement être prises en compte. Les cadres supérieurs se distinguent par les « méthodes » cognitives qu’ils utilisent pour prendre de telles décisions. Par exemple, des décisions plus « rationnelles » basées sur des calculs, plus « intuitives » en termes de sentiment instinctif.

Transformer : mettre en œuvre les changements

Une fois la décision de changement prise, il faut adapter les compétences et les ressources existantes dans l’entreprise et persuader les employés de se réaligner stratégiquement. L’adaptation des connaissances et des compétences existantes peut être considérée comme une tâche complexe de résolution de problèmes dans laquelle, par exemple, le développement des compétences du personnel dans le domaine des nouvelles technologies ou le développement de nouveaux domaines d’activité doit être planifié et mis en œuvre. Lors de la communication des décisions de changement, le bon langage est un instrument important qui peut mobiliser les employés pour ou contre le changement. Les termes, analogies et métaphores utilisés peuvent déclencher des associations positives ou négatives entre les employés et, par conséquent, les émotions correspondantes.

Conclusion

Les structures cognitives et les processus cognitifs des dirigeants jouent un rôle décisif dans l’identification et la mise en œuvre réussie des changements stratégiques. La mise en place de changement organisationnel ne s’improvise pas. En effet il faut être capable remettre en question en permanence sa propre orientation stratégique. Découvrez comment l’agence Grain’s peut vous aider dans votre démarche de changement organisationnel.