Bien rédiger pour le web : nos conseils

Rédaction web

Il ne suffit pas d’avoir une bonne plume pour pouvoir écrire un bon article pour le web. En effet, quand on écrit pour le web, cela inclue que notre texte va être à travers un écran. Pourtant, ce procédé implique des obligations spécifiques par rapport au support papier. À savoir un temps de lecture plus long, un minimum de confort de lecture (ergonomie) et surtout une compréhension plus complexe. En plus de pouvoir adapter leur style d’écriture avec ces particularités pour attirer l’attention du lecteur, le rédacteur web se doit également de maîtriser certaines méthodes d’optimisation (SEO). Avant de commencer à rédiger, voici nos conseils pour rendre votre texte lisible, attractif et informatif.

Considérer les aspects spécifiques de la lecture sur écran

En rédaction web, il est nécessaire de se rappeler qu’il y a un écran entre le lecteur et le texte. De ce fait, les modes de lecture sur écran diffèrent de la lecture sur support papier, il faut alors s’adapter.

Ajuster le contenu à tous types d’écrans

Comme on peut accéder à internet de plusieurs façons (ordinateur, smartphone, tablette…), il est vital de pouvoir adapter le contenu à n’importe quel écran.

Pour y arriver, faites en sorte de choisir un design responsive pour votre page. Ainsi, l’affichage de ce dernier s’ajustera parfaitement à la taille de l’écran et gardera une bonne propriété de lecture.

Il est également indispensable de prendre en considération la plus petite taille des écrans mobiles. Il est alors nécessaire d’adopter des paragraphes courts qui seront plus agréables à lire.

Considérer l’impatience du lectorat

Peu sont les personnes qui prennent le temps de lire la totalité d’un contenu web. Le défi est alors d’attirer l’attention du lecteur pour l’amener à lire le contenu. Une fois que vous connaissez les zones chaudes de lecture sur écran, il vous suffit de positionner les informations importantes à ces zones stratégiques.

L’internaute suit la culture du tout, tous de suite. En faisant ses recherches sur internet, il désire arriver directement à son but. Alors, facilitez au maximum sa lecture en mettant par exemple les informations importantes en gras, les titres dans des formats différents… De cette manière, le lecteur verra ces points distinctifs en premier et organisera sa lecture selon ses besoins.

Pour le lecteur web, plus l’article est long, plus il est difficile à comprendre, alors il change immédiatement de page. C’est pourquoi il est conseillé de faire court, mais concis, car il préfère la qualité à la quantité.

Maîtriser les techniques d’optimisation SEO

Mis à part ces spécificités de lecture sur écran, il existe aussi des méthodes que vous devrez maîtriser pour pouvoir rédiger un bon article pour le web.

Déterminer l’objectif de l’article

Un article peut avoir plusieurs objectifs de publications : publicité d’un service ou d’un produit, génération de trafic ciblé, augmentation de la notoriété… en connaissant ce but, vous avez en tête la ligne directrice de votre article. Vous savez déjà comment vous allez énoncer votre sujet.

Choisir le mot-clé principal

Il est assez difficile de se mettre à la place des internautes pour prévoir sur quels sujets il est préférable d’apparaître. Le brainstorming est la solution idéale pour cette démarche.

Pour 1 article, vous devrez avoir 1 seul mot-clé principal. Du coup, si vous désirez vous positionner sur 25 mots-clés différents, vous devrez rédiger 25 articles différents.

Toutefois, il existe actuellement un outil qui peut vous être utile dans ce type de travail. Il s’agit du Google Adwords qui est gratuit et libre d’accès pour tout individu possédant un compte Gmail. Si vous optez pour celui-ci, rappelez-vous de ne prendre en compte que les 2 premières colonnes.

Peu importe la solution que vous choisissez du moment que vous le faites avant la rédaction de l’article. De ce mot-clé dépendra le contenu de votre article.

Mettre en évidence les titres et sous-titres

La formation d’un titre attractif est assez complexe pour un rédacteur débutant. Néanmoins, pour y arriver, il y a des directives particulières. Il doit être

  • court et concis
  • lisible
  • jamais souligné
  • motivant
  • apporteur de valeur ajoutée

Que ce soit un H1, H2 ou encore H3, le système est le même. Une fois que vous maîtrisez cette méthode, la rédaction de votre article se fera d’elle-même.

Soigner le chapô ou l’accroche

Il s’agit du texte qui introduit l’article placé au-dessus du titre. En général, il doit pouvoir répondre au 5W (Who, what, when, where, Why). Il ne doit pas répéter les informations du titre, mais plutôt les compléter. L’accroche gagnant est toujours le plus court, alors il ne faut surtout pas dépasser les 3 phrases maximum. Pour le référencement de l’article, il doit contenir des mots-clés importants.       Il est conseillé de le rédiger en dernier, histoire de ne pas oublier un élément important.

Par la suite, il vous reste à rédiger le corps de votre article. N’oubliez surtout pas de vérifier votre texte avant de le publier.