À quoi sert couteau japonais trancheur ?

couteau-japonais-trancheur

Ustensile le plus utilisé dans une cuisine, le couteau se déniche en plusieurs formes et fonctions. Rien d’étonnant si l’on se perd parfois lorsqu’il s’agit de choisir un couteau de cuisine pour un quelconque usage. Le couteau japonais en fait partie de ses variétés qui est utilisé depuis des siècles et qui impressionne toujours les couteliers et les connaisseurs.

Outils de cuisine incontournable

On a toujours tendance à croire qu’un couteau de cuisine reste un couteau, l’essentiel c’est qu’il coupe bien un aliment. Après tout, la longueur, la forme ou même la composition du manche ne sont qu’une question d’esthétique. Pourtant, on a vraiment tort, car si les différentes marques de coutellerie proposent un large éventail de couteaux de cuisine, c’est par ce que chacun d’entre eux a son propre usage et ses qualités. Effectivement, tous les couteliers et professionnels dans la cuisine sont tous d’accord sur le fait que pour bien préparer un plat, il faut les meilleurs ustensiles adaptés à chaque aliment. Voilà pourquoi on distingue des couteaux à légumes, des couteaux d’offices, des couteaux à tomates, des couteaux à décorer, des couteaux à steak, et tant d’autres encore.

Quel usage pour le couteau japonais trancheur ?

Appelé également couteau à trancher, tranchelard ou encore Yatagan en japonais, ce type de couteau est omniprésent dans les placards des passionnés de cuisines et surtout les professionnels dans la restauration. En effet, ce fameux couteau trancheur est surtout recommandé chez les bouchers. Il est doté généralement d’une lame assez longue et rigide. Ni trop étroite, ni trop large, le couteau japonais trancheur est dédié particulièrement à la découpe des volailles, des rôtis, gigots, etc. Même les grandes pièces de viande ne peuvent lui résister. Néanmoins, ce couteau peut également être utile pour émincer finement les grands légumes. Accompagné souvent de sa fourchette à viande, ce couteau trancheur japonais est indispensable également pour la découpe du rôti familiale à table. Ainsi, pour découper les viandes, le couteau japonais trancheur reste le plus pratique.

Entretenir son couteau trancheur japonais

Comme tous les autres ustensiles de cuisine, les couteaux trancheur japonais méritent également un entretien régulier pour préserver son efficacité et sa durabilité. Pour bien conserver sa longévité, il est préférable de toujours utiliser des planchers en bois pour la surface de coupe et de ne jamais couper les aliments dans la poêle ou dans la casserole. Quant aux nettoyages, il faut laver le couteau avec une mousse savonneuse et une éponge douce après chaque usage. Les couteaux trancheurs japonais sont certes connus pour la qualité de leurs coupes, mais ils nécessitent en revanche un entretien spécifique pour préserver leur qualité dans le temps surtout en matière d’aiguisage. Effectivement, pour aiguiser les lames d’un couteau trancheur japonais, il faut utiliser une pierre dédiée à chaque type de tranchant. Aussi, il ne faut surtout pas attendre que la lame soit émoussée pour aiguiser son couteau. Il faut le faire au moins une fois par mois ou plus souvent.